Fixed Gear, Portrait Fixie

GEOMETRICK

17 mai 2011


Essayer de demander à sept mecs de 15 à 21 ans de se concentrer plus de deux minutes relève du miracle. Entre gêne et amusement impossible d’avoir une photo nette !  Et bizarrement c’est le plus jeune qui est le plus calme… sans doute le plus timide aussi. C‘est pas grave, je comrpends très vite qu’ils sont là pour s’amuser et qu’ils ne se prennent pas au sérieux. Résultat, photos de groupe floues !! 
Ces sept garçons font partie des Géométricks. Je vous présente Félix alias Canardo, son frère Augustin alias Gus, Pierre-Maxence dit Pierrot dit Deuxième Chance, Victor alias Borlu, Constant Le Bourguignon, Matteo Le créancier  et son frère Nicolas, le benjamin du groupe, appelé Sauce Piquante.










Géométricks = Géométrie + Trick. Facile ! Oui, mais pas pour tout le monde. J’ose croire que certains lecteurs découvrent, grâce au blog, encore de nombreuses choses !!! 

Oui, bon alors… pourquoi ce nom, Géométricks ? Simplement parce que ces aficionados du fixie ont détourné son utilisation première. Pour eux, il ne s’agit plus de rouler ou d’avaler les kilomètre à vive allure, il s’agit désormais de faire des figures, « de taper des tricks », comme on dit. Soit en faisant du Flat, soit en utilisant les modules offerts par  la ville, les skateparks ou encore les bols. Le Flat, c’est faire des figures/tricks à plat. Rider dans une rampe, un bol, des curbs, des ledges… donne des figures plus « acrobatiques ». Je ne vais pas me lancer dans une interminable explication des différents tricks qui existent, 20 au minimum, sinon jamais je ne termine cet article ! Mais, pour ne pas vous laisser sur votre fin, voici deux vidéos qui illustrent la différence entre flat et rampe/curbs/bol. Et par ici, tous les modules de skate (merci Wikipédia). Car oui, tout cela vient bien du skate et du BMX. Et cette discipline naissante, en France, revient à faire du BMX, mais en fixie. 
Pourquoi faire du BMX en fixie ? Le BMX a une forme et une géométrie de cadre qui permet d’effectuer des figures aériennes et dynamiques. Alors que les cadres de Fixie sont des cadres de piste donc plus hauts, plus grands et pensés pour faire de la vitesse et des kilomètres. Points communs en revanche, les deux sont en pignon fixie, en roue libre souvent pour le BMX, et sans frein. Si ces vélos etaient montés avec un frein, les riders ne pourraient pas effectuer ces figures où ils font tournoyer leurs guidons. 
Visuellement c’est donc un peu troublant. Une sensation de pratique hybride. Mais le challenge n’en n’est pas moins difficile. Le fixie, n’est pas destiné à ce genre de pratique. 
Il est donc osé et original de repousser les limites de ce cadre et d’en dépasser ses utilisations habituelles.




Nos amis les Géométricks roulent en fixie depuis plus de trois ans et tapent des tricks depuis presque deux ans. Ils sont parmi les premiers sur la scène française à avoir mis les pieds dans les straps pour faire du freestyle en fixie. Les « darons » de la discipline sont aux USA et au Japon. Ils pratiquent depuis plus longtemps que les Européens. Aux USA, parce que c’est là-bas que le fixie a vu ses premiers jours, avec les coursiers qui se sont inspirés des vélos de piste. Et au Japon avec le Keirin (par Wikipédia et en vidéo). Course sur piste existant depuis 1948. C’est l’équivalent de nos courses de chevaux en terme de notoriété et de popularité.
Ces jeunes parisiens font désormais partie de la scène freestyle en participant et en oragnisant des contests. Début Mars, se déroulait un championnat à Lisbonne. Pas de classement mais une belle rencontre avec les autres riders m’ont-ils dit. RDV sur leur site pour voir les images. Fin Mars, c’était à eux de recevoir leurs amis du Freestyle à l’occasion de la Trick Trick… Boom dans le 18e à Paris. Félix et Nicolas se sont classés respectivement 4e et 5e.


Pour les Géométricks, pas question de se prendre la tête ou de vouloir revendiquer un quelconque message. Ils sont là pour « se faire kiffer » et se retrouver entre potes. Ils utilisent leurs vélos dans tous leurs déplacements et tapent des tricks dès qu’ils le peuvent. Ils se retrouvent régulièrement entre Bastille, Bercy et Austerlitz. Mais si vous voulez être sûr d’en attraper au moins 1 ou 2, c’est chez Cyclope qu’il faut aller. C’est leur seconde maison et un peu leur atelier aussi. On pourrait même croire qu’ils travaillent tous au shop, mais non, seul Pierrot est officiellement embauché ! C’est donc sur les troitoirs de Cyclope que les Géomtricks montent et démontent leurs vélos pour les rendre plus efficaces et  plus perfectionnés. 
Leurs vélos ne ressemblent pas à des fixies que je vais appeler « classiques », pour faire une différence entre les deux. Un fixie « classique » est équipé de pneus assez fins, 23mm de largeur en moyenne, contre 45 à 50mm pour un fix de freestyle. L’exécution de figures et  de sauts nécessite des pneumatiques plus larges et plus robuste pour un meilleur amortissement. De même pour les cadres. Il est rare de voir des cadres anciens montés en fix de freestyle. Ils sont souvent plus épais et plus larges. Le cintre est très souvent semi-relevé et la potence moderne, croisée carrée sur le devant (ceci est une description totalement personnellement de la potence, il doit certainement exister un terme technique !). A découvrir dans les photos qui suivent.

Voilà bien des questions techniques que nous avons abordé, passons maitenant aux garçons. Parlons de leurs univers, de leurs sponsors et de leurs projets.
Ils sont tous sont sponsorisés bien sur, par Cyclope, mais aussi par Phoenix. Marque de straps avec qui ils ont colaboré et fait des straps au nom du crew.
Victor, Constant et Gus sont en Arts Appliqués, le meilleur des parcours ! (oui, c’est vrai je ne suis pas objective). Gus est en plus sponsorisé par Breakbrake 17.





Pierrot est en alternance chez Cyclope, Felix en terminal L. Il bénéficie aussi d’autres sponsors: Leader, Velocity et Sadio. Il est le seul à ne pas être considéré comme « flow » rider.









Nicolas le poussin de groupe n’a que 15 ans, il termine sa seconde. Il est « flow » rider chez Unknow. Matteo est à la Sorbonne en Eco-Gestion.














Ils partagent cette même passion mais ils ne se contentent pas seulement de « trickser » ensemble. Depuis l’automne dernier ils ont lancé en plus de leur blog, un site de vente en ligne de materiel à prix abordable. Vous pouvez trouver sur Bigcartel des pièces Sadio, Phoenix et des cadres Grimes. Et pour compléter le tout, ils lancent leur marque, sous le nom de Géométricks, bien évidemment. Marque dédiée à des tee-shirts et à des accessoires pour l’été. J’ai pu voir en exclu les tee-shirts et j’ai déjà réservé le mien ! Je n’ai pas le droit de vous les montrer, c’est encore top secret ! Mais dès que j’ai le feu vert je partage avec vous. Je suis sure qua ça va cartonner ! 


Voila, tout est dit je pense sur les Géométricks. Nous allons terminer comme chaque fois par du son. Un son qui leur va bien Young, Wild and Free par Wiz Khalifa feat. Snoop.


A bientôt.

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply Anonyme 17 mai 2011 at 12 h 34 min

    Pour info Felix et Nicolas n’ont pas du tout fini 4em et 5em à Lisbonne, ils n’ont pas été dans le classement.

  • Reply Anonymous 17 mai 2011 at 14 h 18 min

    elle s’est tromper du calme le rageu

  • Reply Paulette 17 mai 2011 at 15 h 38 min

    Effectivement c’est une erreur de ma part que je n’ai pas eu le temps de corriger quand Félix me l’a signalé !!! C’est à Paris et non à Lisbonne qu’ils ont été classés ! Erreur réparée ! 😉

  • Reply LEbuffet 27 mai 2011 at 13 h 27 min

    Article sympa qui permets de mieux comprendre le mouvement du fixe. Mais dire « les deux sont en pignon fixie, en roue libre souvent pour le BMX » n’est pas possible. Le pignon est fixe ou roue libre 😉

  • Reply Paulette 27 mai 2011 at 15 h 12 min

    Exact, mauvaise tournure de phrase ! 😉

  • Reply Anonymous 20 août 2011 at 15 h 00 min

    une bande de jeunes pseudo-pirates modernes qui répètent sans cesse les mêmes figures et qui zonent devant leur magasin fétiche ne mérite pas un article entier les concernant. Ceci dit c’est un blogspot miteux…

  • Reply Caroline Pauleau 22 août 2011 at 19 h 55 min

    Ce que j’apprécie le plus dans ton commentaire, c’est ton courage à dévoiler ton identité. Dis-nous qui tu es et la discussion deviendra vraiment intéressante… Et puis surtout, que fais-tu de mieux que les Geometricks ?

  • Reply Anonymous 9 septembre 2011 at 16 h 22 min

    je ne suis pas un escroc.

  • Leave a Reply