Event, Fixed Gear, Red Hook Crit

RED HOOK CRIT- BARCELONE 2013

30 septembre 2013
Ce Red Hook on en parle depuis des mois ! Après notre escapade pour les Fixed Days de Berlin en Mars dernier, notre prochaine destination était déjà toute choisie. Pas question cette fois-ci de subir le froid et la neige. Ce sera Barcelone. En plus de ça nous avons une bonne excuse pour y aller, puisque 5 d’entre nous veulent prendre part à la course.


Catz’n’Shit. Amélie. Félix, Stefano, Sven, Caroline, Bruno, Mattias. Plus deux absents Paul et Trisha.

Arrivés à Barcelone le vendredi 23 Août après un voyage de plus de 12h en train couchette, des heures de sommeil en retard, une soirée Dosnoventa loupée et une bonne dose de stress, nous voilà enfin le samedi 24 Août 2013 au Parc Del Forum où va se dérouler le Red Hook. 

Qu’est-ce que le Red Hook ? En quelques mots… c’est un célèbre critérium qui a trouvé son nom et ses origines dans un quartier de Brooklyn, Red Hook. Crée par David Trimble il y a 6 ans, cette race est désormais une incontournable pour tout amateur, voire semi pro du pignon fixe. A la manière de la déferlante du pignon fixe dans les rues, le critérium est en train de faire sortir les pistards de leurs vélodromes sur des parcours urbains. 
Un criterium est une course en circuit fermé. Les boucles varient entre 1,2 et 1,3 km. Ce qui sur la « main race » donne un total de 26 à 30 tours. 
De 2008 à 2010, ça se passe uniquement à Brooklyn. A partir de 2010, David Trimble réussi à exporter sa course en Europe, à Milan. En 2013, Brooklyn accueille désormais une deuxième édition, la Brooklyn Navy Yard. Barcelone quand elle accueille sa première Red Hook. 2013 c’est aussi la première année des qualifications. Jusqu’en 2012, il y avait un nombre de concurrents limités et il n’y avait qu’une course. Désormais pour permettre à plus de personnes de s’inscrire il faut d’abord se qualifier pour accéder ensuite à la course. Les riders sont répartis en 3 poules. A l’issue de ces 3 rounds de qualification seuls les 85 meilleurs temps seront retenus. 


David Trimble.

Le Red Hook c’est vraiment un mélange d’adrénaline et de folie, même ceux qui ne concourent pas appréhendent ce crité, du moins en ce qui me concerne. 

Dans le lot, seul Félix connait déjà les sensations de la course. Il était présent à Milan l’année dernière. 

La veille lors de la reconnaissance du parcours, ils sentent déjà que ça va faire mal et que ce virage en épingle après cette ligne droite va difficilement être gérable. Immédiatement après celui-ci c’est ce deuxième virage à 90°c qui risque de poser problème.


Le lendemain nous sommes sur place au Parc Del Forum vers 16h. Quelques riders sont déjà installés et David Trimbale se ballade sur le Cinelli avec lequel le vainqueur repartira. Cherchant une place où garer mon vélo, en attendant le reste de la clique, je me pose à l’écart de l’espace rider non loin d’un autre crew. CATZ’N SHIT. Miaou team. Amélie. Stefano. Trisha. Félix. Sven. Paul. Bruno.Sans vraiment faire attention à ce qui se passe à nos côtés et étonnés du nombre de personnes qui gravite autour de cette team, nous réalisons quelques minutes plus tard que nous avons posé le camp à côté de MASH SF. Leur charisme est indéniable. Dès que Chas grimpe sur son vélo pour se chauffer sur les rouleaux, c’est tout à coup une armada de photographe qui arrive pour immortaliser cet instant ! 

Malgré une forte présence des américaines, le Red Hook réussit à réunir de nombreuses équipes venues parfois de loin pour se mesurer aux meilleurs. 
Kitsune Collective. Australie. Derek Holland.



Rock’n rollin team. France. Stefano Savarino. Sven Soljacic. Marie-Louise Truong.

Pristine. Amsterdam.

Le Coq Sportif / Bicycle Store. France. Félix Fander.

PCR. France. Mattias Castro.


PCR. France. Bruno Vernet.Cykelin. Italie.

WOLVH/BRASCONA. Suisse. Lars.

Wolfpack Hustle A P/b Joe’s Cycle.

Street Pistard. France. Yoann Saludes.
New cycling/Cambium Makers. France. Thibaud Lhenry.

IRIDE. Italie.

Polo and Bike. Espagne. Pablo Rodriguez.

WIT Industries FAST. Amsterdam. Stefan Vis.

DOSNOVENTA. Barcelona. 

Stanridge Cycles. US. Evan Murphy / Team Cinelli Milano. US. Neil Bezdek.  


8Bar. Berlin.

Fifth Floor. London.

MASH. US. Kyle Murphy. Chas.

Rosko / King Kog. New-York. Cooper Ray. 


La première poule est prévue à 17h30. La pression commence à monter, les regards sont de plus en plus sérieux, les rituels de préparation commencent  et la concentration se lit sur les visages. De notre côté, comme dans l’espace rider, les derniers ajustements sont faits sur les vélos, quelques derniers étirements viennent assouplir les muscles et les rouleaux d’entrainement font vibrer les vélos. 

Félix, Bruno, Sven, Stefano et Mattias partent s’échauffer et repérer une dernière fois le parcours. 

La première poule prend le départ. Seuls Yoann et Sven sont dedans. 

Les concurrents ont une demie heure pour faire leur meilleur temps. Il s’agit au départ de se mettre dans le rythme, rester constant, se mettre en confiance pour ensuite être lancé et se donner le plus possible sur quelques tours. Grâce à l’appli Red Hook, sur iPhone, on peut suivre en direct les résultats et informer les riders de leur temps. Ce qui leur évite ainsi de s’épuiser s’ils estiment avoir atteint leur meilleurs temps. A la sortie de leur poule Sven fait le 9ème meilleur temps et Yoann le 15ème.

Arrive ensuite la deuxième poule avec tous les autres français mais également Thibaud. Venu de Dijon sur un vélo en bambou, construit par Aurélien et Pierre de chez Cambium Makers. Ce vélo va suscitera de nombreux regards interrogateurs. 

Dès le départ on commence à sentir une différence de niveau. Ca roule plus fort et les stratégies d’équipes se mettent en place. N’ayant pas de catégorie dédiée, faute de participantes, les femmes concourent en même temps que les hommes. Elles vont aller jusqu’au bout et souffrir pour y arriver. Mais pour Claudia et Marie-Louise ça sera malheureusement trop juste. Le niveau est beaucoup trop haut pour prétendre à des qualifications. Ce qui est fort dommageable puisque lors de compétition, elles décrochent régulièrement des podiums dans leurs catégories.

A la fin de ce tour de qualif ce sera également la fin pour Bruno, Mattias et Stefano. Pas vraiment surpris de leurs résultats, ils n’en demeurent pas moins contents d’avoir participé et d’avoir pu rider un Red Hook. En revanche Félix se place à la 16e place. Sven et Yoann on perdu quelques places mais ils sont toujours dedans. Thibaud se qualifie sans problème. Leur souci maintenant c’est la 3e poule. C’est dans celle-ci que se trouvent les meilleurs. Potentiellement toute la poule peut se qualifier. Ne connaissant pas le nombre exacts de concurrents sur le moment, Félix et Sven commencent à s’inquiéter. 

Au départ de cette poule on retrouve celui qui a gagné les deux derniers Red Hook, Neil. C’est lui qui capitalise le plus grand nombre de points sur la saison. Arrivent juste derrière lui les frères Murphy, Kyle et Evan. Tous les deux grimpent régulièrement sur les marches des podiums. A Milan l’année dernière, Evan réussit à gagner malgré sa chute avec Neil. Sont là, aussi, Chas et Rainer. Sans compter Cooper, qui a terminé 5e à la dernière Navy Yard, sachant que derrière lui tout le monde est tombé. Les Red Hook ça le connait, puisqu’il est sur le circuit depuis le début. A ceux là on ajoute Marc Marino, 5th Floor, IRIDE, CYKELIN… Vous l’aurez compris, y a du lourd sur la ligne de départ.

David Trimble donne ses dernières instructions et puis c’est le départ. Même si beaucoup restent en retrait comme Neil et Evan, pour avoir le champ libre plus tard, ça part tout de suite très fort. Pas besoin de s’attarder pour comprendre ce qui est en train de se passer. 
Ceux qui se sont retenus partent à pleine balle d’un coup et s’arrêtent au bout de quelques tours. Ils savent qu’ils ont fait leur temps. Certains vérifient sur leur téléphone, comme Cooper, et s’assurent de leur qualification. C’est bon, c’est fait, on limite les efforts pour se préserver pour la main race.
Les résultats tombent très vite. Quasi toute la poule s’est sélectionnée. Heureusement Félix, Sven, Thibaud et Yoann sont toujours qualifiés. Juste pour situer le niveau, Félix passe de 16ème à 55ème. 

Le départ de la Main Race est annoncé pour 21h30. La nuit vient de tomber, les spots le long du parcours viennent éclairer l’asphalte et le public commence à prendre place contre les barrières. Avec Pierre de Cambium Makers nous nous postons à quelques mètres de la ligne de départ. La pluie s’invite au spectacle et les visages des concurrents se crispent à chaque goute qui frôle leur peau. Ils dégonflent leurs pneus pour plus d’adhérence dans les virages. L’inquiétude gagne également les spectateurs. Nous savons que les circuits du Red Hook sont difficiles et qu’il n’y a pas de place à l’imprévu. Or, la pluie est un paramètre très déstabilisant. Les riders sont sur la ligne. David Trimble donne le départ, 3 2 1 Go ! 

Les encouragements du public envahissent le Parc Del Forum. Une fois nos poulains passés, nous partons en courant dans ce fameux virage en épingle. Pas le temps d’arriver que les premiers sont déjà passés. Le tour d’après, nous avons à peine le temps de les voir arriver au loin qu’ils sont déjà sous nous yeux. Thibaud est dans les 5 premiers et Pierre n’en revient pas : « il est dingue ce mec, il est dingue… Ca fait 6 mois qu’on est sur ce projet avec Aurélien et ce mec sur notre vélo va me rendre fou… mon coeur va lâcher Caro, mon coeur va lâcher !!!! ». A chaque tour je vérifie que Félix et Sven soient encore sur leurs vélos. Yoann, lui, s’est fait rattrapé par la tête de course et n’a donc pas pu terminer. Quelques tours après Thibaud est en tête. La pression monte de plus en plus. A la sortie de l’épingle s’en suit un gros virage au milieu duquel une grande plaque de métal, juste à l’entrée du préau, la plaque est humide et les chutes s’enchainent. A chaque tour au moins deux ou trois y passent. Ce sera le cas aussi de Neil et Chas. Heureusement aucun d’entre eux ne se blesse gravement et ils remontent immédiatement sur leur vélo. 


Tour après tour on sent un mélange et fatigue et de rage à travers les goutes de sueur. La rage de gagner et de terminer. Félix remonte petit à petit, il gagne des places. 

Sven tient le rythme, il est constant, mais il ne pourra terminer la course. Il lui manque 5 tours. Il se classera 66e. 
Le Catz’n’Shit est la pour l’accueillir.

Dans quelques minutes le premier Red Hook de Barcelone va se terminer. Thibaud plus solide que jamais est toujours dans les 5 premiers et tient tête aux frères Murphy. Neil, le plus gros danger de ce crité est derrière suite à sa chute. On se précipite sur la ligne d’arrivée. A vive allure on voit passer les 6 premiers. Ca y est c’est fait. Stefan Vis remporte son premier Red Hook. Il est suivit d’Evan (Stanridge), Rainer (MASH), Thibaud (New Cycling) et de Kyle (MASH). 


La seconde après cette photo, ou on sent la déception du champion, Neil désigne Thibaud et dit à Evan « regarde ce mec, il est complètement fou, c’est incroyable ce qu’il a fait ».  Direction ensuite le podium pour un moment d’intense émotion partagé avec Cambium Makers lorsque Thibaud monte sur le podium.Kyle 5th. Rainer 3rd. Stefan Vis 1st. Evan 2nd. Thibaud 4th.Thibaud, Aurélien et Pierre. L’incroyable équipe de Cambium Makers.Ce fut une incroyable expérience que d’assister à ce Red Hook. Rendez-vous à Milan dans 10 jours pour la dernière course de la saison. MORE PICS HERE.Et par ici la vidéo officielle. Red Hook Crit Barcelona 2013 – Official video from Thelema Artworks on Vimeo.

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply ferclaro WO 9 octobre 2013 at 22 h 03 min

    genial set de pictures

  • Reply La fashion-week des cyclistes | Agatsu : victoire sur soi-même… 25 avril 2016 at 18 h 10 min

    […] RED HOOK CRIT- BARCELONE 2013 […]

  • Leave a Reply